En hébreu, Kasher signifie propre, bon, satisfaisant.
La nourriture Kasher c’est l’alimentation permise et définie par la loi juive.
Le terme Kasher correspond donc à un produit contrôlé par le représentant de la Loi, qui l’autorise à la consommation.
La Loi définie très précisément les aliments qui peuvent être certifiés Kasher.
Sont Kasher :
Les produits consommés dans leur état naturel ou état de récolte tel que les fruits et les légumes
Les produits carnés provenant de ruminants ayant les sabots fendus (bovins, ovins, caprins) et abattus selon les prescriptions de la Loi.
La volaille (uniquement d’élevage), abattue selon les mêmes règles.
Les poissons ayant des nageoires et des écailles, et eux seuls (les fruits de mer, les coquillages et les crustacés ne sont pas autorisés).
La Loi fixe également les associations d’aliments. Ainsi les produits carnés et laitiers, mêmes certifiés, ne peuvent être préparés ou consommés ensembles, on ne peut les mélanger.
Si pour les produits simples, à l’état naturel, le caractère Kasher et facilement identifiable et reconnaissable, il n’en est pas de même des produits transformés (produits laitiers, produits d’épicerie, plats préparés).
Pour être consommés, ces produits doivent donc être certifiés.
La certification Kasher est une garantie pour les consommateurs, de caractéristiques spécifiques, de contrôle des matières premières, de vérification de la fabrication, de la transformation et du conditionnement.

Pour en savoir plus : Accéder au site du consistoire

AK_site_certif-01